Comme des frères.

C’est ma Bretonne d’amour qui m’a conseillé de regarder ce film un soir d’ennui. Après avoir analysé le casting très alléchant (Nicolas Duvauchelle, please !) et regardé la bande annonce, je me suis dit que c’était bien le genre de film à regarder un soir vide de sens (non, je n’exagère pas du tout mes propos).

20086909

Le speech : Boris, Elie et Maxime sont trois hommes que tout oppose. Et pourtant, lorsque Charlie meurt, ils décident d’entreprendre ensemble un road trip vers la Corse pour lui rendre un dernier hommage et respecter sa dernière volonté.

Ce que j’en ai pensé : Ce film est de ceux qui remplissent ton petit coeur d’émotion. En 5 minutes, tu passes des rires aux larmes. Et c’est sans aucun doute grâce au choix judicieux des acteurs masculins que ce pari est réussi.
En effet, les personnages ne viennent absolument pas du même monde : ils n’ont pas le même âge, ne viennent pas de la même classe sociale et ont tous vécu des choses différentes dans leur parcours. Et en choisissant des acteurs qui n’ont à priori rien en commun (François-Xavier Demaison, Nicolas Duvauchelle et Pierre Niney), ces différences vont ressortir davantage chez les personnages.
Et c’est justement ces écarts qui vont donner toute la dimension humoristique du film. Entre quiproquos, naiveté et blagues à deux balles, ce road trip devient plus drôle que ce qu’il n’aurait dû être.

A première vue, le scénario de ce long métrage n’est pas tellement original et correspond à une comédie française lambda. Sauf que, le réalisateur Hugo Gélin marque un point en nourrissant le film de flashbacks qui vont expliquer les relations liant chacun de ces hommes à Charlie, les différentes étapes de leur vie personnelle ainsi que la maladie de Charlie. Et ce sont ces retours dans le passé qui vont émouvoir le spectateur au point de (peut-être) verser une petite larme.

Bien que je ne sois pas experte cinéma, j’ai également beaucoup apprécié la justesse avec laquelle les personnages sont filmés et plus particulièrement celui de Charlie, jouée par Mélanie Thierry. Quelques gros plans, une lumière naturelle, ces quelques éléments nous font comprendre de manière spontanée que Charlie était bien plus qu’une amie aux yeux de Boris, Elie et Maxime et qu’elle est le centre du film bien qu’elle n’apparaisse que de manière secondaire. Et c’est d’une poésie sans faux semblant !

Et le dernier point qui aura fait chavirer mon coeur, c’est la bande originale. Il est assez rare qu’une musique de film me transporte autant. Ces mélodies pop folk correspondent parfaitement à cette ambiance road movie si spéciale, mélange de deuil et d’amitié.
Pour le bien être de ce blog, je me suis d’ailleurs un peu renseignée sur cette BO : c’est le groupe Revolver qui a composé toutes les musiques du film. Je ne connaissais pas du tout ces artistes mais vu l’énorme coup de coeur, je me renseignerai davantage sur leur parcours et albums et peut-être qu’ils m’inspireront pour un prochain article musical (sans promesse)… 🙂

Je vous laisse avec un extrait de cette bande originale accompagnée d’extraits du film :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s