Devious Maids.

La saison 4 venant tout juste de finir aux Etats-Unis, je me suis dit que c’était le moment opportun pour vous de commencer cette série et de vous mettre à jour rapidement en attendant la saison 5 (si elle est confirmée parce que d’après Internet, ce n’est pas gagné…#janticipemadepression) !

Personnellement, j’ai commencé à  regarder Devious Maids dès sa sortie aux States et j’ai accroché directement !

devious2

Pour résumer l’intrigue, nous sommes à Beverly Hills et nous suivons la vie de quatre bonnes (des « maids », donc, en anglais) d’origines latines qui travaillent pour les plus grosses fortunes du quartier.

Vu comme ça, vous me direz que ça ne paie pas de mine et pourtant, j’ai de multiples raisons en poche qui vous donneront (je l’espère) envie de dévorer cette série made in ABC.

Déjà, Marc Cherry, le créateur de la série, n’est autre que celui de Desperate Housewives (c’est d’ailleurs comme ça que j’ai connu Devious Maids) et sa productrice, Eva Longoria…
De quoi vous mettre l’eau à la bouche ! Et d’ailleurs, l’on reconnaît d’ailleurs fort bien la patte de l’auteur : des meurtres, des intrigues, des passions amoureuses, un brin d’humour,…

Puis, les personnages sont tous aussi excellents les uns que les autres. Et je pense que c’est en partie pour ça que je préfère Devious Maids à Desperate Housewives (oups, je vais me faire des ennemis…). Déjà, les quatre bonnes sont toutes latinos, ce qui leur donne plus de caractère et de peps. Puis, même si on a affaire à de vraies caricatures, on ne peut s’empêcher de s’attacher à chacune de ces femmes d’ouvrage pour diverses raisons : Carmen pour son côté Diva, Rosie pour son côté romantique, Marisol pour ses histoires de coeur ratées et Zoila pour son côté maman…
Quant aux personnages secondaires, à savoir les patrons, se sont eux qui, pour moi, vont donner tout le côté humoristique de la série ! Ils sont riches, vicieux, narcissiques, parfois « racistes » envers leurs employées (toujours au second degré, je ne veux choquer personne) mais ont aussi leurs soucis… C’est piquant et j’adore !

Au niveau de l’intrigue, chaque saison en contient une principale. Par exemple pour la saison 1, le pilote démarre avec un meurtre. Durant les 10 épisodes de la saison, les Maids vont mener leur enquête de leur côté (bah oui, si elles n’étaient pas « mêle tout », ça n’aurait aucun intérêt !). Et puis, au fil des épisodes, on a d’autres mini enquêtes ou autres histoires d’amour.

La seule crainte que je pourrais avoir (oui, je m’inquiète du sort de cette série ! Qu’est-ce que je fais moi si elle s’arrête?!), c’est que le public se lasse, comme moi j’ai pu me lasser des dernières saisons de Desperate. Trop d’intrigues tue l’intrigue, trop de clichés tue les clichés et trop d’emprunt à Desperate Housewives peut briser le charme !
Mais pour l’instant, je me régale à chaque épisode et je prie le Dieu-Tout-Puissant des séries pour qu’elle soit renouvelée !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s