Lisbonne #3 : street art.

Bon, je viens de me rendre compte que je me suis laissée « un peu » aller sur les articles de la série Lisbonne. Ca faisait très exactement depuis le 11 octobre dernier que je n’avais plus écrit sur le sujet… Oups…
Mais je vous reviens en force aujourd’hui avec un sujet qui me tient tout particulièrement à cœur, j’ai nommé : le street art.

Si vous me suivez sur Instagram (n’hésitez pas à me suivre si ce n’est déjà fait) ou si vous avez lu mon article sur Sao Paulo , vous êtes sans savoir que je suis une vraie passionnée de street art !
C’est pourquoi j’avais envie d’y consacrer un article entier. Il faut savoir que Lisbonne est mondialement réputée et connue pour son street art et ses artistes ! Il y en a partout, tout le temps, et évidemment, ça bouge sans cesse ! Ce qui est un gros plus lorsque vous y vivez 🙂

Je voulais donc prendre mon appareil photo et faire ma touriste du dimanche pour vous concocter cet article. Mais, comme dit plus haut, le street art est très répandu ici et je me suis rendue compte que seule, ça risquait d’être compliqué ! Et donc, après quelques recherches, je suis tombée sur LA perle : Lisbon street art tour.

Le concept est simple : vous vous inscrivez sur leur page Facebook en choisissant votre horaire et vous vous laissez guider par des personnes passionnées et expérimentées sur le sujet et Lisbonne en général.
Les visites se font en groupe et en anglais et durent 2h30. Si toutefois l’anglais est un obstacle, vous pouvez réserver un tour semi-privé dans la langue de votre choix (anglais, français, néerlandais).
Concernant le coût, je trouve le concept très honnête et ludique. Il est basé sur le principe de la donation. L’association (qui reverse une partie de ses bénéfices à des associations pour le street art) espère tout de même recevoir entre 10 et 15 euros par tête.

Concernant mon expérience, je suis tombée sur une nana (une belge, en plus) très passionnée et pétillante. Elle prenait le temps de répondre à toutes nos questions, nous laissait le temps de prendre autant de photos qu’on le souhaitait. Du coup, au lieu de durer 2h30 comme prévu, la visite a duré 4 heures !! Ce qui est génial dans un sens mais avec la chaleur qu’il a fait ce jour-là, c’était très compliqué pour survivre (oui, on parle carrément de survie, haha) !
Mis à part la chaleur, j’ai adoré cette visite ! Notre guide connaissait énormément de choses sur l’histoire du street art et des dessins en eux-mêmes. J’ai vraiment senti qu’en dehors des visites guidées, elle passait énormément de temps à se promener à la recherche de nouvelles pépites et se documentait énormément sur les artistes.
De plus, même si je connais Lisbonne (presque) comme ma poche, c’est une toute autre manière de la visiter et je trouve ça super chouette pour les touristes (et pour moi aussi, en fait).

Trêve de bavardages, je vous laisse avec quelques clichés :

Sachez juste  que la visite se fait à pieds et donc, principalement dans le centre ville mais que Lisbonne est remplie de graffitis en tous genres. Si vous êtes vraiment passionnés ou juste curieux, n’hésitez pas à vous éloigner des attractions touristiques et  à vous rendre à Marvilla, Campolide, à vous perdre dans les petites rues qui vous semblent un peu sombres. Et pour les amoureux de vintage et de boutiques conceptuelles, vous pouvez également aller à LX Factory, où vous serez servis (je pense vous écrire un article sur cet endroit).

Si cette visite vous intérèsse, rendez-vous sur leur page Facebook pour réserver !! 🙂

Et vous, que pensez-vous de ce genre de tour ? 
Aimez-vous le street art ? 🙂 

Publicités

Sesimbra & parc naturel d’Arrábida.

Nous avons profité d’un dimanche ensoleillé pour partir à la découverte de la ville de Sesimbra et de son parc naturel, Arrábida.
Située à 40 kilomètres de Lisbonne, Sesimbra est une jolie station balnéaire située de l’autre côté du magnifique pont du 25 avril (vous savez, la réplique du Golden Bridge de San Fransisco 😉 ).

Nous avons fait un bref détour dans la ville car le plus important pour nous était de découvrir la nature autour.
Vivant au Portugal depuis presque deux ans, j’ai trouvé que la ville ressemblait à toutes les autres stations balnéaires des alentours : de jolies ruelles, de grandes plages bondées et des restaurants à gogo. Mais, c’était tout de même très agréable de s’y promener. Et contrairement à la ville de Nazaré dont je vous parlais ici, je trouve qu’il reste tout de même une certaine âme portugaise à Sesimbra.

 

Après ce bref passage, nous nous sommes rendus au Cabo Espichel, à l’ouest de la ville, pour admirer une vue imprenable sur l’océan atlantique. L’endroit est très aride et son attraction principale, outre le paysage, est l’ancien sanctuaire mi conservé, mi abandonné. En moins de 30 minutes de voiture, j’ai eu l’impression de passer de la mer au désert.

IMG_5205IMG_5214IMG_5221IMG_5224

Et pour finir ce mini road trip d’un jour, nous nous sommes rendus dans l’un des paradis sur Terre que le Portugal nous offre : Portinho da Arrábida, une plage qu’on dirait presque sauvage, en plein milieu du magnifique parc naturel !
Pour s’y rendre, il n’y a pas d’autre moyen que la voiture. Mais la balade en vaut le détour puisque vous parcourez tout le parc naturel, en plein milieu de la nature, avec des vues incroyables à vous couper le souffle ! Vous êtes littéralement entre mer et montagne. Les amoureux de la nature seront servis 🙂

Si j’ai un bon conseil à vous donner, surtout en haute saison, laissez votre voiture en haut du chemin et parcourez le reste à pieds. Pour notre part, nous nous sommes retrouvez coincés dans une route en pente qui ne permet le passage des voitures que dans un sens. Et puisqu’il y a avait trop de circulations et que le feu rouge ne servait du coup plus à rien, impossible de bouger (ni de faire demi tour, sinon ça serait trop facile haha). Nous avons donc tous dû retourner vers le haut… en marche arrière ! PLUS JAMAIS (je n’ai jamais autant transpiré de stress de toute ma vie haha) !
Mais après cette péripétie, je n’ai pu qu’apprécier le reste de mon après midi et me languir devant tant de beauté 🙂 Jugez par vous-même :

IMG_5232IMG_5235IMG_4215IMG_5242

Je vous conseille vivement d’aller découvrir ce magnifique parc naturel, ses plages, sa végétation et ses petites villes ! Evidemment, je ne vous la conseille pas si vous ne rester que 3 ou 4 jours sur Lisbonne. Il y a tellement de choses à voir et à faire dans cette ville qu’il sera dommage de ne pas en profiter… 😉

Avez-vous déjà été à Sesimbra ?  Qu’avez-vous visité ? 🙂 

São Miguel aux Açores.

Je vous reviens aujourd’hui pour vous raconter mes dernières vacances made in Portugal !

Situé à 2 heures de vol de Lisbonne, São Miguel fait partie de l’archipel portugais des Açores. C’est déjà la deuxième île portugaise que je visite depuis que je suis installée ici (Madère l’année dernière, à lire ici). Et j’ai vraiment adoré l’atmosphère de cet endroit, entre verdures et océan ! Un énorme bol d’air frais en plein milieu de l’Atlantique qui nous a fait énormément de bien ! Nous avions très envie de découvrir cet endroit car il s’agit en fait d’une île volcanique. Aujourd’hui, les strates (on en compte 3) sont remplies d’eau et forment des lacs qui sont la signatures de l’île…

sao miguel lavienmots

En cinq jours, nous avons eu largement le temps de visiter l’île et de voir toutes les attractions touristiques recommandées puisqu’elle ne mesure de 65KM de long sur +/- 8KM de large (et c’est la plus grande des 9 îles de l’archipel, c’est dire) ! On commence sans plus tarder 🙂

  • Ponta Delgada

Ponta Delgada n’est autre que la capitale de São Miguel. Nous avons juste passé la première journée là-bas afin de commencer en douceur…
J’ai été très surprise du côté « village » de la ville qui lui donne tout son charme… Vous y trouverez de nombreuses églises et beaucoup de rues piétonnes avec magasins, restaurants et bars ! La ville n’a pas forcément été un coup de coeur puisque je venais surtout à São Miguel pour la nature mais j’ai trouvé notre balade très sympa !

Il parait que si on passe sous l’arche que vous voyez sur la première photo, on se marie dans l’année. Mais ça, évidemment, je l’ai su après ! 😉

Mon coup de coeur a sans aucun doute été le marché couvert. Pas qu’il soit spécialement grandiose ou original mais j’adore les marchés couverts et c’est dans cet endroit que nous avons découvert les diverses spécialités culinaires, à savoir : les ananas (plus petits, plus juteux et moins acides que ceux du continent), les fromages au lait de vache à tomber par terre ainsi que les diverses liqueurs de fruits !

IMG_5055

Si j’ai une bonne adresse à vous partager, c’est le café Canthino dos Anjos (Rua Hintze Ribeiro, 83) qui a des allures de vieux bâteaux et de bars Erasmus !

  • Sete Cidades

C’est l’attraction principale de l’île ! Les « 7 cités » en français sont un ancien volcan et contiennent deux lacs principaux ; « Lagoa Azul » et « Lagoa Verde » qui, comme leurs noms portugais l’indiquent, ont des eaux bleues et vertes !
Pourquoi  » Sete Cidades » ? Car selon la légende, le site à l’époque aurait contenu 7 villes qui auraient toutes été détruites par une éruption volcanique.

Pour bien aperçevoir les deux lacs, il y a deux endroits distincts.

La Lagoa de Sete Cidades qui vous permettra de faire une petite balade dans les bois d’environ 15 minutes. Le danger de cette vue, c’est qu’elle se situe à haute altitude et qu’il est fort probable que les lacs soient recouverts à votre arrivée. Personnellement, nous avons eu beaucoup de chance puisque le ciel s’est dégagé pendant moins d’une minute montre en main, ce qui nous a permis de prendre quelques clichés ! (et dire qu’on avait croisé une connaissance 5 minutes avant qui n’a rien vu… J’ai ri, c’est méchant ? 🙂 )
Mais malheureusement, les photos ne rendent vraiment pas justice à ce que l’on a vu donc je n’ai pas envie de vous mettre du mauvais contenu…

Mais la deuxième vue est la meilleure, j’ai nommé le Miradouro Visto do Rei (« la vue du Roi », en somme). Là, puisque vous êtes à plus basse altitude, il y a peu de chance que vous les loupiez !

IMG_5091

  • Furnas

Furnas est situé vers l’est de l’île et je dois dire que cette journée passée là fût vraiment ma préférée, je pense !

Furnas est la ville où vous trouverez tous les restes de volcans et donc plusieurs fumerolles en action et des dizaines de mini sources d’eau chaude (bouillante à vrai dire).
J’ai adoré voir ce phénomène de la nature : de la fumée (qui pue l’oeuf pourri, qu’on se le dise), de l’eau en ébulation et le tout, en plein milieu d’un petit village (je plains d’ailleurs les habitants pour l’odeur monstrueuse) !
C’est très amusant et impressionnant à voir, surtout lorsque l’on se rend compte que ce phénomène est 100% naturel.

IMG_5151

L’attraction la plus touristique de la ville, ce sont les Caldeiras das Furnas. Vous payez 0.50€ l’entrée par personne et le prix du parking en sortant (une bouchée de pain, très sincèrement) et vous pouvez vous promener entre tous les fumerolles en action et admirer le lac. Et pour les amoureux des animaux, il y a plein de canards à nourrir et des chats tout mimis (dont un qui se prenait visiblement pour un canard puisqu’il les suivait partout !). C’est aussi là que sont préparés les fameux Cozido a portuguesa, un espèce de pot-au-feu composé de choux, de carottes, de porc, de lard et j’en passe…
C’est une spécialité portugaise assez ordinaire mais ici, le tout est cuit sous terre grâce à la vapeur volcanique ! Et nous avons eu l’occasion d’en goûter un et ce fût notre meilleur repas du séjour ! Mais, assez parlé de bouffe, je pense vous faire un article complet sur les spécialités Açoréennes prochainement… 😉

IMG_5162

Cherchez l’erreur…

IMG_5164

A Furnas, vous aurez aussi l’occasion de voir un « volcan/lac »

IMG_5170

Et la dernière activité faite lors de cette journée, c’est de se rendre au Poça Dona Beija (oui, on a fait plein de trucs ce jour-là mais tout en prenant notre temps…).
Vous payez 4 petits euros et vous accédez à une multitude de bains d’eau de source naturellement chaude… Mais genre, très chaude, à 39 degrés !
Et les amis, ça fait un bien fou ! On s’est senti tout ramollis et détendus après cette baignade ! Qui plus est, l’espace est super bien aménagé et il est donc trés agréable de s’y promener pour prendre quelques clichés 🙂

http://www.pocadadonabeija.com/

IMG_5177

  • Caldeira Velha

Une autre belle découverte de l’île, cette fois-ci située en son centre ! A la base, cette activité devait faire partie d’une super balade en voiture à Lagoa do Fogo (avec encore de jolis points de vue sur un joli lac, ancien volcan) mais le temps en a décidé autrement et nous n’avons absolument rien vu. Mais rien du tout. J’ai même eu peur de tomber du précipice à un moment tellement il y avait de nuages et de brouillard ! Du coup, nous n’avons pas immortalisé le moment…

Mais heureusement nous ne sommes pas allés là pour rien puisqu’il y a donc la Caldeira Velha ! Pour 2 euros par personne, vous rentrez dans une réserve protégée et vous pouvez également vous baigner dans des sources naturelles ! La première est une source d’eau chaude, comme à Poça Dona Beija mais nous n’y sommes pas allés car c’était noir de monde ! Et la deuxième est en fait une cascade avec bassin où l’eau est plus froide… Elle n’est pas glacée mais elle n’atteint pas les 30 degrés non plus !
C’est également très agréable de s’y baigner, surtout lorsqu’il pleut un peu dehors ! Par contre, il n’y a que trois cabines mises à disposition pour se changer. Vous risquez juste de vous les geler en sortant (je parle d’expérience !).

  • Mosteiros

Cette petite ville est située dans l’ouest de l’île ! Les attractions principales sont les plages de sable noir et les piscines naturelles. Malheureusement, l’océan était trop agité pour piquer une tête donc nous nous sommes juste contenter de prendre quelques clichés et de se balader !

IMG_5114IMG_5106IMG_5104

Vous remarquerez la noirceure de la roche… Et bien ça aussi, ce sont des restes de volcan ! 🙂

Et pour finir cet article en bref, nous avons également eu le temps de nous balader dans les villes de Ribeira Grande, Vila Franco do Campo et Nordeste.
La première est un crochet à faire lorsque vous vous rendez à Caldeira Velha !
Vila Franco do Campo, quant à elle, est un passage obligé si vous souhaitez vous rendre en ferry sur l’île de Vila Franca. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps d’aller jusque là mais l’endroit me tente beaucoup puisque c’est encore une fois un ancien cratère de volcan rempli de petites plages. Une prochaine fois, qui sait ? 🙂
Qui plus est, vous avez un très joli point de vue sur les hauteurs de la ville qui vous permet justement de voir l’île dans son ensemble.

IMG_5142
Et enfin, Nordeste qui, sincèrement, ne casse pas trois pattes à un canard ! Mais puisque nous avions le temps avant de reprendre l’avion, nous sommes allés jusque là ! Ainsi, nous avons vu toutes les villes de l’île ! Pour moi, elles ne sont vraiment pas le réel atout de cette île surtout qu’architecturalement parlant, elles sont très sembables !

En pratique :

Nous avons loué notre voiture à l’agence Ilha Verde, directement à l’aéroport. Pour 5 jours de location, nous avons payé 113 euros, sans assurance (oui, on est rebelles).
A refaire ? Je ne repasserai pas par eux. Ils nous a fallu 1H30 pour récupérer le véhicule et ils ont mis exactement 11 jours à nous rendre notre garantie bloquée sur carte de crédit ( de presque 900 balles, je tiens à le préciser pour que vous réalisiez)…

Pour le logement, nous avons choisi l’option Airbnb qui reste la plus pratique et moins onéreuse de toutes ! Nous logions à Lagos, à environ 15 minutes de la capitale. Le logement était juste ce qu’il nous fallait ! Pas le plus beau studio du monde mais pour le peu de temps que nous avons passé dedans, c’était amplement suffisant ! Et nous avons payé 175€ pour 4 nuits, c’est le moins cher trouvé sur le site.

Voilà pour ce (gros) résumé de notre mini road trip !
Et vous, avez-vous déjà été à São Miguel ?